Accélérer la réhabilitation des logements du parc social et créer une commission municipale de lutte contre l’insalubrité

Notre ville compte encore de nombreux logements en mauvais état, ce qui impacte négativement la qualité de vie et augmente la facture énergétique de ménages qui sont déjà les plus fragiles. Une réhabilitation thermique permettra de diminuer les charges et d’ainsi avoir un impact sur le reste à choisir des ménages victimes de la précarité énergétique. La réhabilitation des parties communes améliorera la qualité de vie. Les bailleurs dont la ville est actionnaire doivent à ce titre être exemplaires.

Une commission municipale de lutte contre l’insalubrité, rassemblant les représentants de locataires, les bailleurs sociaux, les promoteurs privés et les élus permettra de prioriser et suivre les réhabilitations. La commission pourra procéder au classement en habitat insalubre, et utiliser les leviers qu’elle possède à travers les bailleurs et la mise en insalubrité de logements privés.

Une suggestion ? Un commentaire ?





PARTAGER