Intensifier le rythme de constructions de logements à 4000 logements par an en préservant la nature et en variant les formes urbaines

La construction de logements sociaux et privés a une double vertu : répondre à une demande croissante de logements, notamment sociaux, mais aussi créer de l’activité et de l’emploi. Enfin, cela permet de modérer la tension inflationniste sur les loyers. Depuis 2008, des efforts sans précédent ont été entrepris, tant dans la quantité de logements que dans la qualité de l’habitat. Si le délai d’attente pour l’accès à un logement social a été diminué de 2 ans à 1 an, il s’agit toujours de 12 trop longs mois.

Nous voulons intensifier les efforts avec l’objectif de 2000 logements sociaux et de 2000 logements privés par an. Nous souhaitons également que ces efforts soient répartis de manière juste entre la commune de Strasbourg et les autres communes de la métropole.

Dans tous les cas, l’ambition quantitative ne doit rien enlever à la qualité des logements et de leur intégration dans la ville, c’est pourquoi nous devons travailler à un traitement esthétique de la densité et des formes urbaines qui y correspondent.

Une suggestion ? Un commentaire ?





PARTAGER