Réhabilitons nos zones industrielles tout en gardant des ouvriers en cœur de ville

Nous voulons garder des travailleurs en coeur de ville, et nous devons garder des espaces disponibles pour des ateliers, laboratoires de production, manufactures, dont la diffusion de l’offre a vocation à se faire en grande proximité. Ainsi, pour chaque friche industrielle, il faudra d’abord vérifier si elle ne peut pas répondre à un besoin d’une activité économique existante. Parce que nous refusons d’éloigner systématiquement les ouvriers de leur lieu de travail, le premier critère de réhabilitation d’une friche industrielle doit être l’inclusion d’une activité économique industrielle et non tertiaire.

Une suggestion ? Un commentaire ?





PARTAGER